Augmentation des ondes électromagnétiques à Guingamp

Sept ans que Castel-Pic attendait les mesures des ondes produites par l’antenne. Les riverains ont eu leur réponse.

Ils étaient une quinzaine réunie au pied de l’antenne située à Castel-Pic, hier après-midi. Riverains, membres du collectif Antennes touche pas à ma santé et deux élus (Mona Bras et Yannick Kerlogot), venus assister aux mesures des ondes électromagnétiques, effectuées par un technicien d’une entreprise spécialisée. Une première depuis 2 002. « Il y a 7 ans, le relevé avait indiqué une moyenne de 0,56 volt par mètre. Avec les nouvelles technologies, trois opérateurs aujourd’hui contre un à l’époque, et les mesures que j’ai personnellement effectué, nous savons que ça a augmenté », explique Jean-Yves Lorinquer du collectif.

Les faits lui donnent raison. Après différentes mesures autour de l’antenne, les nouvelles données varient entre 1,5 et 3 V/m. « Le parlement européen a récemment exhorté tous ses pays membres à réduire les ondes émises à 0,6 V/m », rapporte Mona Bras, élue et membre du collectif.

Préoccupant

Le seuil est largement dépassé. Alors même que les conditions de ces mesures n’étaient pas satisfaisantes « Effectuées au mois d’août, à une heure ou les ondes ne sont pas à leur maximum », le constat est donc préoccupant. Dans une pétition adressée à la mairie en juin, les membres du collectif ont prévenu : « Si les mesures dépassent les 0,6 V/m, les opérateurs devront s’engager par contrat à atteindre ce seuil en moins d’un mois. Sinon, l’antenne devra être retirée. »

Léo LECOMTE

Commentaire

commentaire

Powered by Facebook Comments

Ce contenu a été publié dans Collectifs ou associations, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.