Des mesures préventives contre l’usage des téléphones portables !

Usage des téléphones portables

Les associations Agir pour l’environnement et Priartem souhaitent que le gouvernement prenne des mesures préventives contre l’usage des téléphones portables, susceptibles d’être cancérogènes selon l’OMS.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a récemment classé les téléphones portables comme étant « cancérogènes possibles ». Dans une lettre ouverte aux ministres de l’Ecologie et de la Santé, les associations Agir pour l’environnement et Priartem souhaitent que le gouvernement prenne des mesures pour prévenir les dangers, notamment chez les tout-petits.

Les deux associations demandent ainsi que soit inscrit « une utilisation prolongée du portable peut accroître les risques de cancer » sur tous les appareils. Elles réclament également l’interdiction pour les enfants de moins de 14 ans de posséder un portable et l’encadrement des publicités « vantant les mérites des forfaits illimités, notamment lorsque ces publicités ciblent les adolescents ». Et ce n’est pas tout : les babyphones, les portables pour enfants et les balises GPS sont aussi dans le collimateur des associations. Selon elles, la France ne devrait commercialiser aucun « équipement entraînant une exposition chronique aux ondes électromagnétiques chez les enfants et les bébés » et demandent une « révision des normes d’exposition aux champs électromagnétiques, portables et antennes relais compris ». Enfin, Agir pour l’environnement et Priartem souhaitent que les écoles soient « des espaces sans wifi ».

Source : Le Figaro du 1er juin 2011.

Commentaire

commentaire

Powered by Facebook Comments

Ce contenu a été publié dans risques lié aux onde éléctromagnétiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.