Les risques sanitaires de la téléphonie mobile

Risques sanitaires de la téléphonie mobile

Michèle Rivasi et Jean-Luc Guilmot (Teslabel) répondent aux questions de Maxence Layet suite à l’organisation d’une conférence scientifique sur les risques sanitaires de la téléphonie mobile, organisée au Parlement européen en octobre 2011. Des études de plus en plus nombreuses alertent sur le lien possible entre l’utilisation intensive des téléphones portables et le développement de cancers. Depuis mai 2011, la donne a changé puisque même l’OMS reconnaît que l’usage des téléphones portables devait être considéré comme «peut-être cancérogène pour l’homme». Face aux scientifiques et aux opérateurs téléphoniques, les lanceurs d’alerte ont eu un rôle déterminant dans cette reconnaissance tardive. Aujourd’hui il est irrémédiablement nécessaire d’appliquer le principe de précaution et de limiter au maximum l’exposition des usagers aux ondes électromagnétiques.

Commentaire

commentaire

Powered by Facebook Comments

Ce contenu a été publié dans Reportage ondes éléctromagnétiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.