Protection ondes pour personne électrosensible

Le marché de la protection ondes en Europe

Avec 14 % des personnes en Europe électrosensible (EHS) ou autrement dit allergique aux champs électromagnétiques (CEM), la souffrance des « EHS » avec la protection ondes est aussi un marché. (Films à coller sur les vitres; tissus Swiss Shield, en fil polyamide argenté recouvert de polyester et destinés à réduire de 99% les rayonnements hautes fréquences,etc..).

Le marché a vu de nouveaux produits arriver tels que les peintures de blindage testées et approuvées par l’université des forces armées allemandes, protégeant « contre les télécommunications dans la bande des gigahertz », les détecteurs pour écouter la pulsation des rayonnements micro-ondes et disposer d’une vision sonore de son environnement… Ou bien encore casquette blindée – parfois déconseillée, car elle provoquerait des irritations cutanées – et cotte de mailles façon burqa. Au registre James Bond, le coffret Spectra hyperfréquences s’ajoute au compensateur de bioprotection, avec ses versions pour ordinateur individuel ou pour mobile GSM, qu’on colle tel un patch au dos du téléphone.

Discret et élégant, selon la notice, le modèle protection individuelle (40 euros) se positionne au niveau du sternum « pour une efficacité optimale ». On peut lui préférer les médaillons en orgonite ou en shungite. Sans succès. Des arnaques ? « Si elles peuvent servir de placebo à certains, pourquoi pas ! » Plus cher, le baldaquin deux places (890 euros en promo) vise à contrer les hyperfréquences.

Commentaire

commentaire

Powered by Facebook Comments

Ce contenu a été publié dans Se protéger des onde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.