Prudence de mise pour vos téléphones portables

Protection ondes téléphones portables

Concrètement, une étude rétrospective de l’utilisation du téléphone portable montre un risque accru de 40% de gliome, un type de cancer malin du cerveau, chez les plus grands utilisateurs (soit trente minutes par jour sur une période de dix ans). Conclusion du CIRC: mener urgemment des recherches supplémentaires sur l’utilisation intensive et à long terme du téléphone portable. «En attendant qu’une telle information soit disponible, il est important de prendre des mesures pratiques afin de réduire l’exposition, comme l’utilisation des kits mains-libres ou des textos», a souligné Christopher Wild, directeur du CIRC.

Conseils pour limiter les risques liés aux ondes – protection ondes

  1. Acheter un téléphone dont le DAS ou TAS (Débit ou Taux d’absorption spécifique, qui indique la quantité d’énergie absorbée par l’organisme) est le plus faible possible (figure sur les emballages).
  2. Etre bref lors de ses conversations téléphoniques, et préférer autant que possible les SMS.
  3. Utiliser un kit mains-libres.
  4. Dans la mesure du possible, ne téléphoner que quand la liaison est bonne (plus la liaison est mauvaise, plus le rayonnement du téléphone est puissant).


Commentaire

commentaire

Powered by Facebook Comments

Ce contenu a été publié dans Problèmes liés aux ondes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.