Carcassonne dit stop aux antennes relais

Carcassonne se positionne et dit stop aux antennes relais

A Carcassonne, nous décomptons près d’une cinquantaine de sites qui accueillent des antennes relais et 27 pour les seuls réseaux de téléphonie mobile. Le plus important est que selon l’Agence Nationale des Fréquences (ANF), toutes les antennes de la ville respectent les normes de sécurités nationales. Chaque site peut héberger jusqu’à 3 antennes, ce qui représente 150 antennes sur la ville.

Dorénavant, la ville refuse de fournir des autorisations pour de nouvelles antennes relais. En effet, Michel Cornuet, adjoint au maire de Carcassonne chargé de l’environnement, a dit stop aux antennes relais lors du conseil municipal du 2 février dernier.  Plus aucune autorisation ne sera donc donnée aux opérateurs téléphoniques ou aux radios dans les espaces publics et dans les stades.

En ce qui concerne la partie privé, ce n’est pas les 3 500 à 5 000 € que va toucher le propriétaire par an pour chaque antenne hébergée sur son toit qui va faire changer l’avis de ces derniers. L’appât du gain n’a pour le moment pas corrompu les propriétaires surtout devant l’inquiétude grandissante des éventuels risques liés aux antennes relais.

Commentaire

commentaire

Powered by Facebook Comments

Ce contenu a été publié dans mairie et antenne relais, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.