Expositions aux champ electromagnétique en Pays basque

Avancée dans le débat sur les antennes-relais

Après trois années de négociations, la ville de Bayonne est parvenue à un accord avec les opérateurs de téléphonie. Toute  nouvelle implantation d’antenne-relais ne peut se faire sans la concertation avec les instances locales, et l’acceptation de la charte relative à l’implantation d’antennes sur le territoire.

Dès juillet 2008, un groupe de travail mené par Martine Bisauta et réunissant élus et services référents de la ville avait été constitué dans l’optique d’arriver à une vision plus précise des dispositifs existants et des voies d’amélioration nécessaires. Un Grenelle des ondes en 2009 ayant attiré l’attention sur l’ exposition aux champs electromagnétiques aux abords des antennes-relais avait initié la mise en place d’une expérimentation sur 27 communes du territoire français. Parmi les onze villes sélectionnées en mars 2010 pour tester la mise en place de modalités de concertations autour des antennes-relais, Bayonne.

Un travail qui porte ses fruits, puisque dorénavant, “tous les projets d’antennes-relais sont soumis à la concertation, y compris ceux des antennes qui ne dépassent pas les 12 mètres”, explique Martine Bisauta. La transparence en matière de santé publique apparaissant primordiale, deux instances ont vu le jour pour porter une réflexion sur la réglementation des implantations des antennes-relais, et auxquelles tous les projets seront soumis. L’adjointe à l’environnement Martine Bisauta revient sur l’utilité de l’instance communale, “qui réunit les opérateurs de téléphonie mobile, la Ddas, les associations PRIARTéM et Agir pour l’environnement, qui luttent pour réglementer les implantations d’antennes, et la ville de Bayonne”. La délégation citoyenne est également un point capital en matière de transparence. Elle joue le rôle de garante du processus de concertation. La municipalité ainsi que l’opérateur s’engagent à mettre à la disposition des citoyens toute information relative à un nouveau dispositif d’antennes-relais ainsi que toute évolution concernant un dispositif déjà existant.

Mais malgré tous les dispositifs de réflexion, un avis défavorable de l’instance de concertation ne peut pas empêcher un opérateur de mettre une antenne-relais sur un bâtiment privé.

Commentaire

commentaire

Powered by Facebook Comments

Ce contenu a été publié dans législation ondes et antennes relais, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Expositions aux champ electromagnétique en Pays basque

  1. Ping : Bayonne et les antennes relais | Les collectifs anti antennes relais en France | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.