Téléphonie mobile et les jeunes

Encore une énième étude qui se contredit sur la téléphonie mobile et les jeunes !

Une nouvelle et énième étude a été réalisée entre 2004 et 2008 dans 4 pays qui sont la Norvège, Le Danemark, La Suède et La Suisse. Les résultats de cette étude parus en ligne fin juillet sur le Journal of the National Cancer Institute (JNCI).

Les enfants et les adolescents utilisant le téléphones portables ne sont pas plus exposé aux risques de tumeur cérébrale que les autres.


Mais quelle crédibilité scientifique peut on donner à cette dernière ?

Si cette nouvelle étude sortie fin juillet me parait un peu vielle car elle est a été réalisée il y a plus de 7 ans, ce n’est pas un hasard !.

Cette nouvelle étude sur les risques de la téléphonie mobile servirait à discréditer le rapport rendu par les experts de l’OMS sur les champ électromagnétiques émis par les téléphones mobiles comme « pouvant être cancérigènes chez l’homme »  ?

Il y a une pression des lobbies sur les parutions scientifiques, permettant une dilution de l’information. Et comme l’a souligné David servan-Schreiber, 15 années d’antériorité pour le tabac ne mettrait pas en évidence les risques de cancers des poumons.

Une étude soit disant sans appel mais sans intérêt majeur. Mais prouvant bel et bien que le combat des lobbies de la téléphone mobile ne fait que commencer avec pour armes des études scientifiques sur les risque des ondes du mobile, du WIFI, antennes relais. Plus l’information sera démentie et éparse, voir diluée, et plus les bénéfices seront gros !!!

 


Commentaire

commentaire

Powered by Facebook Comments

Ce contenu a été publié dans Dangers des ondes et les enfants, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.