Vers un affichage du débit d’absorption spécifique sur les terminaux de téléphonie mobile

Nouvel amendement sur le débit d’absorption spécifique (DAS) du 16 décembre

Cet amendement vise à rendre obligatoire l’affichage du débit d’absorption spécifique (DAS) sur les terminaux de téléphonie mobile eux-mêmes. La réglementation (Décret n° 2010-1207 du 12 octobre 2010 relatif à l’affichage du débit d’absorption spécifique des équipements terminaux radioélectriques) n’oblige en effet aujourd’hui les opérateurs qu’à un affichage sur leurs supports publicitaires ou sur l’emballage des téléphones. L’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et Travail (AFSSET), dans son avis d’octobre 2009, a pourtant eux l’occasion de rappeler que le téléphone mobile reste le principal mode d’exposition aux champs radiofréquences dont de nombreuses études tendent à démontrer la nocivité, notamment en cas d’usage régulier et à long terme (plus de 10 ans). L’OMS à classer les radiofréquences de la téléphonie mobile comme potentiellement cancérigène (31 mai 2011). Les consommateurs restent pourtant très largement ignorant des risques auxquels ils s’exposent. Cet amendement vise à les sensibiliser aux risques encourus et à les inciter à rechercher tous les moyens permettant de réduire leurs expositions, et ce dès le choix du téléphone portable lui-même.

Lien : http://www.senat.fr/amendements/2011-2012/176/Amdt_151.html

Pour comprendre ce qu’est le débit d’absorption spécifique ou DAS ou  SAR, lisez notre article ici

Commentaire

commentaire

Powered by Facebook Comments

Ce contenu a été publié dans législation ondes et antennes relais, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.