Lutter contre la pollution de la maison avec la plante dépolluante

Utilisation de plante dépolluante

Cactus colonaireSources de pollution de la maison moins connues, les ondes électromagnétiques émettent un taux d’irradiation élevé et nocif à partir de nombreux appareils courants tels que téléphones portables ou fixes sans-fil, ordinateurs, certains appareils électroménagers… Les conséquences des ondes électromagnétiques sur la santé sont nombreuses : maux de tête, fatigue, troubles du sommeil, troubles cardiaques, baisse des défenses immunitaires…

Pour lutter contre les ondes électromagnétiques dans la maison, évitez une exposition prolongée à proximité des appareils électromagnétiques et débranchez-les en cas de non utilisation.  Autre méthode pour lutter contre les ondes électromagnétiques et la pollution intérieure de l’air dans la maison, l’utilisation de plantes dépolluantes (cactus, palmier nain, fougère, aloe vera, lierre, chrysanthème, azalée…).

Voici un petit inventaire pour vos prochaines courses :

Formaldéhyde, COV, monoxyde de carbone, toluène, ammoniac, benzène… l’intérieur de nos maisons est pollué par de nombreux produits toxiques présents dans les peintures, les vernis, les colles, les produits ménagers… Différentes études, dont celles de la NASA, prouvent que certains végétaux sont de précieux alliés pour dépolluer l’air de nos maisons. Une plante tous les 10m² suffirait à maintenir un air sain dans une pièce de 2.50m sous plafond

Plante dépolluante, lierre

Le lierre est une plante dépolluante parfaite contre le formaldéhyde présent en quantité importante dans les cuisines, les salles de bain, les pièces fraîchement repeintes. Le lierre absorbe également le monoxyde de carbone dégagé par les chaudières ou les appareils de chauffage au bois, au fioul ou au gaz mal entretenus. De culture facile, le lierre est peu exigeant en eau et en lumière.

Plante dépolluante, spathiphyllum

Le spathiphyllum est à la fois une plante dépolluante et une plante décorative. Elle est particulièrement efficace dans les chambres, bureaux, séjours où elle absorbe les COV (composés organiques volatils) contenus dans les peintures, les vernis et les colles utilisés dans la maison. Se contentant de peu de lumière, c’est une plante facile à entretenir.

Plante dépolluante, kentia

Avec un port de palmier, le kentia est la plante dépolluante idéale pour les salles de séjour où il absorbe efficacement les méfaits des parfums d’intérieur. A noter, le kentia a besoin d’espace pour se développer.

Plante dépolluante, azalée

Si vous cherchez une plante dépolluante pour votre cuisine ou votre salle de bain, l’azalée doit retenir votre choix. L’azalée lutte en effet efficacement contre l’ammoniac contenu dans les produits ménagers.

Plante dépolluante, anthurium

Autre allié des cuisines et salles de bain, l’anthurium qui, comme l’azalée, absorbe l’ammoniac des produits ménagers. Aimant la lumière, l’anthurium apprécie les températures constantes.

Plante dépolluante, ficus

Longtemps à la mode, le ficus est une plante dépolluante connue. Il absorbe le formaldéhyde présent dans les colles, les contreplaqués, la laine de verre, les mousses d’isolation, mais aussi dams les peintures et les tissus d’ameublement. Facile d’entretien, le ficus peut trouver sa place dans toutes les pièces de la maison.

Plante dépolluante, gerbera

Pour les fumeurs, le gerbera est la plante dépolluante à installer dans son intérieur. Ses fleurs rondes existent en différentes couleurs et apportent une touche de lumière à la maison.

Plante dépolluante, cactus colonnaire

A placer dans tous les bureaux équipés d’un ordinateur, le cactus colonnaire absorbe les radiations électromagnétiques produites par les appareils électriques. Chez les personnes sensibles, ils permettraient même de faire disparaître les maux de tête suite à une exposition prolongée devant un ordinateur. Nécessitant beaucoup de lumière, le cactus colonnaire craint les arrosages excessifs.

Lutter par les plantes contre les produits polluants de la maison

Polluants Produits polluants Plantes dépolluantes
Ammoniac Produits ménagers Azalée
Anthurium
Benzène Plastiques, peintures, fumée de cigarettes Lierre
Spathiphyllum
Formaldéhyde Colles, contreplaqués, laines de verre, peintures, produits d’ameublement Ficus
Spathiphyllum
Monoxyde de carbone Chaudières ou appareils de chauffage au bois, fioul ou gaz mal entretenus. Fumée de cigarette Lierre
Spathiphyllum
Onde électromagnétique Appareils électriques, ordinateurs Cactus colonnaire
Trichloréthylène Solvants des peintures, vernis, colles et moquettes Lierre
Spathiphyllum


Commentaire

commentaire

Powered by Facebook Comments

Cette entrée a été publiée dans risques lié aux onde éléctromagnétiques, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Lutter contre la pollution de la maison avec la plante dépolluante

  1. Ping : Plantes dépolluantes pour ondes électromagnétiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>